Sélection de la langue

Recherche

Équipe de direction

Portrait - Sami Khoury

Sami Khoury

Sami Khoury est le dirigeant principal du Centre canadien pour la cybersécurité. Le Centre représente la seule source unifiée fournissant des avis, des conseils, des services et du soutien spécialisés en matière de cybersécurité pour le gouvernement, le secteur privé, les Canadiens ainsi que les propriétaires et les exploitants d’infrastructures essentielles. Sami a commencé sa carrière au Centre de la sécurité des télécommunications (CST) en 1992 en tant qu’ingénieur de recherche chargé d’étudier les répercussions de l’arrivée des technologies de communications multimédias. Il a occupé plusieurs postes de direction au fil des ans, dont celui de directeur général du Développement des capacités, et plus récemment de chef adjoint (niveau sous-ministre adjoint) des Technologies et des solutions d’entreprise. À ce titre, il était le dirigeant principal de l’information (DPI) du CST, et était responsable des portefeuilles des technologies de l’information et de la sécurité d’information, en plus de diriger le programme de recherche de l’organisme et le centre d’opérations 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Sami possède un baccalauréat en génie informatique (1988) et une maîtrise en sciences appliquées (1991) de l’Université Concordia, à Montréal. En 2016, il a terminé le Programme de certificat en leadership du secteur public et gouvernance de l’Université d’Ottawa. En 2012, Sami a reçu la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II en reconnaissance de sa vision, de son innovation et de son leadership, puis en 2020, il s’est vu remettre le prix d’excellence pour l’innovation de l’APEX.


Portrait - Rajiv Gupta

Rajiv Gupta

Rajiv Gupta est le dirigeant associé du Centre canadien pour la cybersécurité (Centre pour la cybersécurité). Dans le cadre de ses fonctions, Rajiv est responsable de la progression de la vision stratégique du Centre pour la cybersécurité afin de concrétiser un Canada numérique sécurisé.

Avant d’occuper ce poste, Rajiv a été directeur général, Capacités de cyberdéfense, où il était responsable du développement et de l’exploitation de capteurs, des analyses liées à la détection des menaces et des technologies de défense autonomes déployées pour protéger les réseaux du gouvernement du Canada. Rajiv était en outre responsable de l’atteinte des objectifs nationaux du Canada en cybersécurité à l’aide d’efforts collaboratifs avec des partenaires de l’industrie.

Rajiv a commencé sa carrière en 1998 en tant qu’ingénieur en logiciels, dans le secteur des télécommunications. Il s’est joint au Centre de la sécurité des télécommunications (CST) en 2007 où il a travaillé dans divers secteurs de la cybersécurité. Avant de travailler dans la cyberdéfense, Rajiv a occupé le poste de directeur, Architecture de sécurité et Atténuation des risques, où il était responsable des évaluations des risques de la chaîne d’approvisionnement pour le gouvernement du Canada, du soutien analytique aux examens de la sécurité nationale en vertu de la Loi sur Investissement Canada, et de la mise en œuvre d’un cadre d’atténuation des risques contre la cybersécurité dans le secteur des télécommunications du Canada.

Rajiv détient un baccalauréat et une maîtrise en génie et fait partie de l’Ordre des ingénieurs de l’Ontario.


Portrait - Eric Belzile

Eric Belzile

Eric Belzile est le directeur général, Gestion des incidents et atténuation des menaces au Centre canadien pour la cybersécurité. La Direction générale de la gestion des incidents et de l’atténuation des menaces est responsable de la gestion complète du cycle de vie des incidents, ce qui comprend les activités du centre d’appel du Centre pour la cybersécurité, la surveillance, la détection, la prise en charge, le triage, les analyses et les interventions. Cette direction générale est également responsable de la surveillance de l’évolution des cybermenaces proférées contre le Canada et de la production d’évaluations et de rapports sur les tendances.

En 1989, M. Belzile commence sa carrière dans la fonction publique à Statistiques Canada. Il occupe divers postes aux responsabilités de plus en plus importantes et est notamment responsable du développement de systèmes et de la gestion des services d’infrastructure TI. Il devient plus tard directeur, Services d’infrastructure TI et, à ce titre, est chargé de l’élaboration et de la mise en œuvre de la stratégie pour l’ensemble de l’infrastructure TI, pour le Centre de données et pour les services d’utilisateurs. En 2012, il se joint à Services partagés Canada où il intègre les ressources et les fonctions des opérations de sécurité pour créer le Centre des opérations de sécurité (SOC) du gouvernement du Canada, l’Équipe de réponse aux incidents cybernétiques du gouvernement du Canada et le Programme de gestion des vulnérabilités. Dans ce rôle, il est responsable de la surveillance et de la détection des cyberincidents qui touchent le gouvernement du Canada ainsi que de l’intervention en cas de cyberincidents.

M. Belzile est titulaire d’un baccalauréat en informatiques-mathématiques de l’Université Laval et d’une maîtrise en gestion de l’Université du Québec en Outaouais.


Portrait - Eric Bisaillon

Eric Bisaillon

Monsieur Bisaillon est le directeur général, Capacités de cyberdéfense du Centre canadien pour la cybersécurité (Centre pour la cybersécurité). La direction générale des Capacités de cyberdéfense est responsable du développement et de l’opération des technologies relatives aux capteurs, aux analyses de la découverte de menaces et à la défense autonome qui sont déployées pour protéger les réseaux du gouvernement du Canada.

Avant d’assumer son rôle de directeur général intérimaire, monsieur Bisaillon a dirigé le groupe responsable de l’Architecture de sécurité, où il s’est concentré sur les évaluations et les conseils de sécurité portant sur un large éventail d’applications technologiques et de l’industrie. Avant de se joindre au Centre pour la cybersécurité, monsieur Bisaillon était directeur de l’équipe des Solutions techniques de la Gendarmerie royale du Canada, qui soutient les investigations numériques et les opérations de la police.

Monsieur Bisaillon a aussi occupé une variété de postes en gestion et en ingénierie au Centre de la sécurité des télécommunications (CST) ainsi qu’au Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS). Il est fort d’une expérience de plus de 15 ans dans des domaines comme les réseaux de télécommunications nationales, l’infonuagique, la cybersécurité et l’atténuation des risques ainsi que la conformité, la vie privée et les politiques de sécurité nationale.

Monsieur Bisaillon est détenteur d’un doctorat en génie électrique et informatique de l’Université McGill à Montréal au Canada.


Portrait - Rajiv Gupta

Daniel Couillard

Daniel Couillard est directeur général, Partenariats et atténuation des risques, au sein du Centre canadien pour la cybersécurité. L’objectif de cette direction générale est d’accroître la résilience du Canada en matière de cybersécurité, en collaboration avec nos partenaires. La direction est donc responsable de faire progresser les partenariats stratégiques du Centre pour la cybersécurité avec les gouvernements, les responsables et les intervenants des infrastructures essentielles, le secteur privé et le milieu universitaire. À cette fin, Partenariats et atténuation des risques fournit des conseils et de l’orientation en matière de cybersécurité, ainsi que des évaluations de l’architecture dans des domaines technologiques clés. De plus, cette direction générale est responsable du programme de cyberrésilience et dirige le programme d’intégrité de la chaîne d’approvisionnement liée à la cybersécurité à l’appui des acquisitions en TI du gouvernement du Canada.

Avant d’occuper ce poste, Daniel était directeur général, Évolution des programmes, au sein du Centre pour la cybersécurité. Il était responsable de diriger des changements opérationnels stratégiques et de faciliter la prise de décisions dans le contexte de l’écosystème de cybersécurité complexe et dynamique, afin de permettre au CST de satisfaire aux exigences en matière de cybersécurité des différents ordres de gouvernement, des exploitants de systèmes d’importance et de l’ensemble des Canadiens.

Avant d’occuper ce poste, Daniel était directeur, Programmes axés sur l’avenir, où il était responsable de définir l’orientation stratégique du Centre pour la cybersécurité pour s’assurer que l’organisme demeure l’épicentre de l’expertise en cybersécurité au Canada.

De plus, Daniel a travaillé comme officier militaire au sein des Forces armées canadiennes où il a occupé des postes dans des domaines opérationnels et technologiques, notamment dans le cadre de déploiements à l’étranger. Après avoir passé 20 ans dans l’armée, il s’est joint en 2006 à l’équipe de Cyberdéfense du CST afin de superviser la gestion des capacités liées aux menaces techniques et aux analyses.

En 2011, il s’est joint au Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada où il a dirigé la nouvelle équipe de cybersécurité de la Direction du dirigeant principal de l’information du gouvernement du Canada, où il a travaillé jusqu’à son retour au CST en 2017.

Il est titulaire d’un baccalauréat en génie du Collège militaire royal du Canada et d’une maîtrise en sciences de l’Université du Québec à Montréal.


Portrait - Paul Kelly

Paul Kelly

Paul Kelly occupe le poste de directeur général, Solutions et services sécurisés, au Centre canadien pour la cybersécurité. À ce titre, il est responsable de la recherche appliquée, de l’architecture, de l’ingénierie et du développement de solutions cryptographiques sécurisées.

Dans ses fonctions précédentes de directeur, Services à la clientèle et opérations en matière de cryptographie, toujours au Centre pour la cybersécurité, Paul a dirigé les équipes qui fournissent un soutien opérationnel tous les jours, 24 heures sur 24, pour les systèmes cryptographiques du Canada, les opérations liées aux clés cryptographiques et les services à la clientèle en matière de COMSEC destinés au gouvernement du Canada. Les équipes de Paul étaient également chargées de l’infrastructure permettant aux dirigeants du gouvernement de communiquer de façon sécurisée à l’aide d’appareils portatifs. 

Auparavant, Paul a été directeur de l’Équipe de réaction aux incidents informatiques du gouvernement du Canada à Services partagés Canada. 

Paul a occupé divers rôles de leadership dans les opérations de cybersécurité ainsi que dans les opérations liées aux réseaux et aux serveurs d’entreprise au cours de sa carrière de plus de 20 ans au sein de la fonction publique fédérale. Paul a également acquis une vaste expérience technique et en gestion des TI dans le secteur privé en travaillant pour de grandes entreprises telles que Lockheed-Martin.


Portrait - Joe Waddington

Francis Castonguay

Francis Castonguay est conseiller principal en matière d’engagement au sein du Centre canadien pour la cybersécurité (CCC). En l’occurrence, il est chargé de mieux faire connaître les activités du CCC, de même que sa valeur pour les Canadiens.

À son arrivée au CST, Francis occupe le poste de directeur général, Partenariats et atténuation des risques, puis celui de directeur général, Engagement en matière de changement. Avant de se joindre au CST, Francis travaille chez Deloitte, à Ottawa, où il dirige l’équipe chargée de prodiguer des conseils en matière de cybersécurité au gouvernement et au secteur privé. Il entame sa carrière en cybersécurité comme officier-ingénieur en communications et en électronique. Pendant sa carrière militaire, Francis dirige des équipes chargées des cyberopérations au Centre des opérations des réseaux des Forces canadiennes (CORFC), gère les services de télécommunications au ministère de la Défense nationale, et assure le commandement du Groupe de travail des Forces canadiennes sur la cybernétique. Francis prend également part à un déploiement en Bosnie-Herzégovine au cours duquel il dirige l’équipe de sécurité des TI de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN).

Francis est titulaire d’un baccalauréat en sciences informatiques décerné par le Collège militaire royal (CMR), d’un certificat de deuxième cycle en gestion de programmes de la York University, et d’une maîtrise en études de la défense décernée par le Collège militaire royal du Canada (CMRC).


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :