Êtes-vous victime de piratage ? (ITSAP.00.015)

Juin 2020

Série sensibilisation

ITSAP.00.015

Format de rechange : Êtes-vous victime de piratage ? (ITSAP.00.015) (PDF, 567 Ko)

Avez‑vous tenté d’ouvrir des fichiers dont l’accès vous a été refusé? Votre dispositif est‑il lent? Remarquez-vous d'autres comportements anormaux de votre ordinateur ou de votre appareil? Sachez qu’il existe des explications parfaitement raisonnables à ces problèmes, par exemple, si vous utilisez du matériel obsolète, si votre mémoire vive est insuffisante ou si votre disque de travail est plein. Toutefois, il se peut aussi que vous soyez victime de piratage. Soyez donc à l’affût des signes présentés ci-dessous qui pourraient révéler une possible compromission.

Rançongiciels

Ce type de maliciel ralentit les ordinateurs et chiffre les données qu’ils contiennent. Pour que les victimes puissent accéder de nouveau à leurs données, elles doivent verser un montant d’argent aux auteurs de la compromission. Les rançongiciels sont de plus en plus utilisés et personne n’est à l’abri de cette menace; en effet, ils ciblent autant les particuliers que les grandes organisations.

 

Comportements étranges du navigateur

Avez-vous remarqué que votre navigateur est plus lent que d’habitude? Vous n’êtes plus en mesure d’accéder aux paramètres du navigateur et de les modifier? Ces problèmes peuvent révéler un détournement de navigateur. Le cas échéant, vous serez forcé de voir de la publicité indésirable (source financière pour les pirates informatiques), verrez apparaître des signets indésirables dans vos favoris et vos renseignements personnels seront recueillis.

 

Pannes fréquentes

Si un logiciel que vous utilisez normalement sans anicroche (dont des logiciels antivirus ou antimaliciel) cause soudainement des problèmes et tombe souvent en panne, il se peut que vous soyez victime d’une compromission.

 

Activités inhabituelles en ligne ou dans un compte

Restez à l’affût des changements de mot de passe, de l’envoi de courriels mystérieux, de vidéos en continu inaperçues et de publications étranges sur les médias sociaux. Ces activités peuvent indiquer que vous êtes victime de piratage informatique.

 

Messages contextuels

Bien que l’affichage fréquent de messages contextuels sur votre dispositif ne signifie pas nécessairement que vous êtes victime de piratage, il peut s’agir de tentatives d’hameçonnage. Ne cliquez donc pas sur ces messages à moins d’être certain qu’ils sont authentiques.

 

Mauvaise performance d’un dispositif

Les dispositifs mobiles sont les appareils les plus souvent piratés. On compte aussi parmi ces signes la diminution de l’autonomie d’une batterie, le réchauffement inhabituel d’un dispositif, le clignotement des écrans d’applications, la disparition de messages contextuels avant que vous puissiez les lire, l’affichage de messages d’autorisation additionnels ou d’avertissements concernant le manque d’espace de stockage. Il faut donc vous assurer de mettre à jour votre système d’exploitation et d’installer les correctifs de sécurité offerts pour atténuer les risques.

 

Assurez-vous également de communiquer avec un professionnel de la sécurité des TI immédiatement si vous pensez que votre dispositif ou votre compte a été piraté. Les utilisateurs de dispositifs appartenant à une organisation doivent communiquer avec l’équipe responsable des TI de leur organisation, tandis que les utilisateurs de dispositifs personnels doivent consulter un fournisseur de services de TI de confiance.

Autres ressources

Le Centre pour la cybersécurité a rédigé différentes publications pour contribuer à la réduction des risques de piratage, dont les suivantes :

Dernière mise à jour: